Description de l'image

À quoi servent les pistes de ski ?

À quoi servent les pistes de ski ?

Lorsque vous faites du ski ou du snowboard, vous devez vous diriger vers les pistes qui correspondent à vos capacités. Si vous êtes novice en matière de ski et que vous ne connaissez pas les niveaux de difficulté des pistes, vous risquez d'avoir des problèmes.

Le terrain tout autour des stations de ski est constitué de nombreuses collines et montagnes. Leurs pistes sont orientées dans différentes directions et présentent des pentes et des caractéristiques variées.

Les stations de ski essaient de placer leurs pistes de ski officielles sur un bon mélange de terrains. Elles le font pour répondre aux différents niveaux de ski et utiliser les montagnes de la meilleure façon possible. L'emplacement des pistes dépend également de l'endroit où les remontées mécaniques peuvent être construites.

Vous trouverez souvent une bonne sélection de pistes adaptées aux débutants pour qu'ils puissent apprendre leurs premiers virages et quelques pistes qui aideront les skieurs intermédiaires à progresser.

Cependant, les stations de ski construisent également des pentes plus raides et plus difficiles pour divertir les skieurs et snowboarders avancés. Vous pourrez y rencontrer tous types de difficultés, y compris de la glace et du verglas. Ces pistes ne correspondent pas aux débutants. Si vous ne savez toujours pas quel sport pratiquer, consultez notre comparaison du ski et du snowboard.

Comment les stations de ski déterminent-elles la difficulté d’une piste de ski ?

Difficulté piste de ski
Difficulté piste de ski

Pour que les skieurs et les snowboardeurs sachent quelles pistes conviennent à leurs capacités, il existe un système d'évaluation utilisé dans le monde entier. Il existe des différences selon l'endroit où vous vous trouvez, mais les classements sont assez similaires.

Toutefois, la principale chose à garder à l'esprit est que les pistes sont classées par rapport aux autres pistes du domaine skiable. Par conséquent, une piste intermédiaire dans une station de ski peut être beaucoup plus difficile qu'une piste similaire dans une autre station.

Il n'y aura jamais d'erreur sur le fait qu'une piste pour skieurs avancés sera classée comme une piste pour débutants. Mais il est essentiel de savoir que le système de classement n'est pas standardisé.

En outre, certaines stations de ski font preuve d'un peu de créativité dans la façon dont elles classent certaines pistes. Par exemple, la nature du terrain peut signifier qu'il n'y a pas de moyen facile de skier dans le village. Mais la station de ski classera une pente à un niveau plus facile afin de rendre le domaine attrayant pour un plus grand nombre de personnes.

La pente d'une piste de ski est la principale caractéristique qui détermine son niveau de difficulté. Toutefois, d'autres facteurs entrent en ligne de compte.

Une station de ski considère la partie la plus difficile d'une pente pour déterminer son niveau de difficulté. Par conséquent, il est courant de skier sur une piste dont le niveau de difficulté est élevé, mais dont 90 % du parcours est assez facile à skier.

Les stations de ski déterminent également le degré de difficulté d'une piste en tenant compte de sa largeur, de son aspect, de la rugosité du terrain et de la fréquence à laquelle il est entretenu. L'aspect est la direction dans laquelle la pente est orientée, ce qui a un impact sur la qualité de la neige en raison des changements de temps et de température.

Niveaux des pistes de ski en Europe

Niveaux des pistes de ski en Europe
Niveaux des pistes de ski en Europe

En Europe, les niveaux des pistes de ski sont classés selon un système simple de code couleur. En voyageant dans différents pays européens, vous remarquerez des variations de difficulté dans chacun d'eux.

Cependant, chaque pays d'Europe désigne les pistes faciles en bleu, les pistes intermédiaires en rouge et les pistes expertes en noir. Les pistes pour débutants et les pistes adaptées aux enfants sont désignées comme des pistes vertes.

Toutes les pistes vertes, bleues et rouges sont damées par des chasse-neige chaque nuit dans toutes les stations de ski européennes. La Suisse, l'Autriche et l'Italie traitent toutes leurs pistes noires, mais les pistes noires françaises ne sont pas toutes tracées.

Vert

Piste verte Courchevel
Piste verte Courchevel

Si vous débutez en tant que skieur ou si vous emmenez un enfant skier, dirigez-vous vers les pistes vertes. Les pistes vertes sont très faciles et sont idéales pour l'apprentissage.

Les pistes vertes sont souvent très larges et ont une pente douce. Elles sont également bien entretenues pour rendre la neige uniforme et facile à skier.

Les stations de ski créent des zones pour débutants appelées pistes vertes, où se déroulent la plupart des leçons pour débutants. Pour atteindre le sommet de la colline, vous serez soit debout sur un tapis roulant, soit tiré par un téléski.

Ces zones pour débutants peuvent se trouver en bas ou en haut de la montagne. Mais elles seront toujours très faciles d'accès.

Certaines routes faciles qui relient différents domaines skiables entre eux sont également désignées comme des pistes vertes. Elles ne sont pas nécessairement idéales pour l'apprentissage, car elles peuvent être très étroites et la pente peut être trop faible.

Bleu

Le niveau supérieur au vert est le bleu. Les pistes bleues sont faciles et n'ont généralement pas une pente supérieure à 25 %, mais il y a des exceptions.

Si vous avez l'habitude de skier aux États-Unis, en Australie ou en Nouvelle-Zélande, vous trouverez une piste bleue européenne similaire à une piste verte dans ces régions du monde.

Rouge

En Europe, les pistes intermédiaires sont appelées pistes rouges. Elles sont plus raides que les pistes bleues et constituent un plus grand défi.

Les pistes rouges sont idéales pour prendre de la vitesse, mais elles deviennent souvent bosselées et pleines d'ornières plus tard dans la journée. Mais les pistes rouges sont damées, et les descentes en velours côtelé tôt le matin sont très amusantes.

Noirs

Si vous êtes un skieur ou un snowboarder expert et que vous voulez relever un défi, rendez-vous sur une piste noire. Les pistes noires varient énormément, même si elles se trouvent sur la même montagne.

Lorsque vous skiez sur une piste noire, vous pouvez vous attendre à des bosses, de la glace et des pentes raides. Certaines stations de ski en France ne traitent pas toutes leurs pistes noires, ce qui les rend encore plus difficiles.

Mais, les jours de poudreuse, vous pouvez profiter d'une neige profonde et vierge le matin, sans avoir besoin de vous rendre dans l'arrière-pays.

Double noire ou triple noire

Piste double noir en Scandinavie
Piste double noir en Scandinavie

Vous trouverez des pistes à double et triple noir dans les pays scandinaves. Ce sont des pentes incroyablement difficiles que seuls les skieurs et snowboarders expérimentés devraient tenter. Si vous vous demandez si le snowboard est dangereux, consultez notre blog.

Orange

Les pistes orange sont plutôt rares, mais vous pouvez les trouver en Autriche, en Suisse et dans quelques autres pays européens. Les pentes de ski orange sont assez abruptes, alors ne pensez même pas à les essayer si vous n'avez pas beaucoup d'expérience.

Jaune

Les pistes jaunes en Europe sont également assez rares et sont souvent reclassées en pistes noires. Ces pistes sont généralement hors-piste mais se trouvent dans le domaine skiable désigné.

Les dameuses ne traitent jamais les pistes jaunes, et le personnel de la station de ski ne les patrouille pas non plus. Mais ils s'en occupent en ce qui concerne le contrôle des avalanches.

Si vous avez l'habitude de skier dans d'autres régions du monde que l'Europe, vous devez faire preuve d'un peu plus de prudence. En effet, les pistes de ski européennes sont un peu plus difficiles et dangereuses que la plupart des domaines skiables dans le monde.

Niveaux des pistes de ski au Japon

Pistes de ski au Japon
Pistes de ski au Japon

Lorsque vous faites du ski ou du snowboard au Japon, vous trouverez un système de code de couleurs similaire à celui utilisé par les Européens. Mais certaines stations utilisent le système américain, ce qui peut être déroutant si vous voyagez.

Mais il est toujours bon de vérifier la légende sur la carte de la station pour déterminer comment elle classe ses pistes.

Vert

Comme on peut s'y attendre, les pistes vertes au Japon sont similaires à celles d'Europe. Elles sont destinées aux skieurs et snowboarders débutants, ainsi qu'aux enfants. Au Japon, les pistes vertes se trouvent généralement au pied de la montagne.

Rouge

Les pistes rouges constituent la majorité des pistes des stations de ski japonaises, selon le système utilisé par la station. Mais, en général, vous trouverez que 40 à 60 % des pistes sont classées rouges.

Les pistes rouges sont destinées aux skieurs de niveau intermédiaire. Elles sont idéales pour les skieurs qui peuvent skier en toute confiance une piste bleue avec des virages enchaînés et qui veulent passer au niveau supérieur.

Pistes noires

Comme en Europe, les pistes noires sont destinées aux skieurs et snowboarders experts. Ce sont les pistes balisées les plus raides du Japon.

Cependant, la nature du terrain japonais fait qu'elles ne sont pas aussi raides que les pistes noires en Europe, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande ou en Australie. Les stations de ski japonaises adaptent également le niveau de difficulté en fonction de leur clientèle cible.

Niveaux des pistes de ski en Amérique du Nord, en Australie et en Nouvelle-Zélande

Pistes de ski aux États Unis
Pistes de ski aux États Unis

Ces pays utilisent un système légèrement différent de celui de l'Europe, puisqu'ils emploient un système d'évaluation de la couleur et de la forme. Tous ces pays mesurent leurs pistes de ski en fonction du pourcentage de la pente et non de l'angle en degrés :

  • Pentes débutantes : 6 % à 25
  • Pistes intermédiaires : 25 % à 40
  • Pistes pour experts : 40% et plus

Vous verrez ces désignations de pente dans toutes les stations de ski américaines, notamment en Californie, au Colorado et en Caroline du Nord.

Cercle vert

Vous ne serez probablement pas surpris d'apprendre que les pistes en cercle vert sont les plus faciles. Tout comme au Japon et en Europe, ces pistes sont idéales pour les enfants et les débutants, grâce à leur pente douce et à leur entretien régulier.

Carré bleu

Piste carré bleu aux États-Unis
Piste carré bleu aux États-Unis

L'Amérique du Nord, l'Australie et la Nouvelle-Zélande n'ont pas de pistes rouges, mais utilisent le carré bleu.

Les pistes marquées d'un carré bleu sont des pistes intermédiaires. Vous remarquerez que les stations de ski désignent la plupart de leurs pistes par un carré bleu.

Diamant noir

Si vous voulez relever un défi en Amérique du Nord, en Australie et en Nouvelle-Zélande, dirigez-vous vers les pistes de diamant noir. Ce sont souvent les pistes balisées les plus difficiles du domaine skiable.

Les stations de ski entretiennent les diamants noirs, mais pas aussi souvent ni aussi bien que les pistes à cercle vert et à carré bleu.

Double diamant noir

Les pistes double diamant noir sont réservées aux skieurs et snowboarders très expérimentés. Elles comportent souvent de nombreux obstacles et sont généralement étroites et très exposées.

Autres types de désignation des pentes

Lorsque vous regardez le plan d'une station de ski, vous verrez toute une série de désignations de pistes différentes. Ces désignations sont souvent spécifiques à la station et sont expliquées sur la carte.

Vous y trouverez des pistes de ski nordique, des parcs de freestyle et des zones de freeride. Vous pouvez tout savoir sur le ski nordique et sur ce qui le différencie du ski alpin ici.

Les pistes de ski nordique présentent différents niveaux de difficulté, en fonction de leur longueur et de leur profil. Elles suivent souvent le niveau de difficulté des pistes de ski du pays où vous vous trouvez.

Les Snow Park sont des zones comportant de nombreux éléments de freestyle. Ils proposent des sauts, des boxes et des rails pour s'amuser, tous classés en fonction de leur taille.

Skier hors des sentiers battus

Ski Freeride
Ski Freeride

Une fois que vous aurez pris goût à la poudreuse, vous voudrez peut-être commencer à en chercher davantage. Chercher et trouver de la poudreuse fraîche est l'une des choses les plus gratifiantes que vous puissiez faire en tant que skieur ou snowboarder.

Mais, dans le monde entier, la façon dont la chasse à la poudreuse est surveillée varie considérablement. Par exemple, si vous skiez en France, vous avez l'impression que vous pouvez aller n'importe où, mais en Amérique, les patrouilles de ski menacent de vous retirer votre forfait si vous sortez des limites.

Les skieurs et snowboarders qui se rendent dans différents pays pour pratiquer leur sport peuvent facilement s'y perdre lorsqu'il s'agit de l'arrière-pays. Les règles varient d'un pays à l'autre, voici donc tout ce que vous devez savoir.

La chasse à la poudreuse en Amérique du Nord et au Canada

Ski de poudreuse en Amérique du Nord et Canada
Ski de poudreuse en Amérique du Nord et Canada

Les scènes de ski et de snowboard canadiennes et américaines sont assez similaires. Les montagnes situées vers la côte Pacifique offrent des possibilités presque illimitées de trouver de la poudreuse.

Dans l'Ouest, la plupart des activités de ski et de snowboard en poudreuse se déroulent dans ce que l'on appelle "l'arrière-pays" ou "Back Country". Cette zone se trouve en dehors des stations de ski commerciales, ce qui signifie qu'aucune station de ski n'est responsable de ce qui s'y passe.

Toutefois, les règles varient selon les États et les provinces. Certains autorisent le ski et le snowboard dans l'arrière-pays, tandis que d'autres vous jetteront en prison pour une nuit après avoir ramassé de la poudreuse fraîche.

Certaines stations de ski ont des barrières d'accès aux pentes Back Country avec des panneaux indiquant par exemple "Allez-y à vos risques et périls". Ces portes vous permettent d'explorer, mais sans les services de sécurité fournis dans la station.

Même si les règles de l'arrière-pays varient aux États-Unis et au Canada, un élément est certain partout. Si la piste est ouverte, vous pouvez la parcourir ; si elle est fermée, c'est en raison du risque d'avalanche.

Si vous faites du ski ou du snowboard dans une zone fermée, il y a de fortes chances que la patrouille lance de la dynamite là où vous voulez aller. Si la patrouille vous surprend en train de vous esquiver sous la corde, vous perdrez définitivement votre forfait de ski et serez peut-être poursuivi en justice.

La meilleure façon de découvrir l'arrière-pays en Amérique du Nord est d'éviter les stations de ski. Réservez une excursion en hélicoptère, en chenillette ou en motoneige. Vous pouvez également vous rendre dans l'arrière-pays avec un équipement de randonnée et atteindre les bons endroits par vos propres moyens.

Hors-piste en Europe

Ski hors piste à Tignes
Ski hors piste à Tignes

L'Europe possède le terrain le plus accessible au monde pour le ski en poudreuse. De la Norvège à l'Espagne, il existe un vaste éventail de zones d'arrière-pays.

Dans tous ces pays, vous pouvez découvrir des cultures et des lois différentes. Cependant, les nations alpines de France, de Suisse et d'Autriche ont établi un ton que les autres pays européens sont souvent heureux d'adopter.

Il est difficile de déterminer les différences entre "backcountry" et "hors-piste". Où s'arrête la station, et qui vous sauve lorsque vous ne pouvez plus sortir ?

L'Europe possède certains des plus grands domaines skiables et stations du monde comme les trois Vallées. Il est donc impossible de patrouiller sur tous les terrains auxquels on peut accéder par une remontée mécanique.

Les stations de ski sécurisent les zones qui affectent directement leurs pistes balisées et les personnes qui les utilisent. Elles s'assurent donc que les pistes situées au-dessus et entre les pistes sont sûres.

Les skieurs et snowboarders à la recherche de poudreuse ont beaucoup de chance. Dans la plupart des stations, il n'est pas illégal de sortir de la zone balisée. En revanche, vous n'êtes pas autorisé à pénétrer dans les parcs nationaux pour des raisons de conservation.

Vous pouvez décider vous-même où aller, et les stations de ski vous fourniront d'excellentes informations sur les risques d'avalanche. On enseigne et on encourage tout le monde à respecter l'étiquette de la montagne.

Bien sûr, les gens font des erreurs, et les conséquences peuvent être assez graves dans certains pays. Par exemple, si vous êtes hors-piste en France et que vous faites une bêtise, vous pouvez facilement mettre votre vie en danger.

Si votre erreur provoque une avalanche qui tue quelqu'un, il y a de fortes chances que vous soyez accusé d'homicide involontaire. Si vous ne savez pas ce que vous faites en hors-piste, ne quittez pas les pistes entretenues avant de le savoir.

La Nouvelle-Zélande

Ski hors pistes en Nouvelle Zelande
Ski hors pistes en Nouvelle Zelande

Même si la Nouvelle-Zélande est un petit pays, elle compte de nombreuses montagnes. En fait, elle possède presque autant de zones d'arrière-pays que l'ensemble de l'Europe occidentale.

Malheureusement, la plupart de ces zones de freeride sont inaccessibles en raison de la nature du terrain. De nombreuses montagnes néo-zélandaises ne verront jamais un skieur ou un snowboarder, même si elles sont accessibles par hélicoptère.

La culture de l'arrière-pays néo-zélandais est un mélange de ce que l'on trouve en Europe et en Amérique du Nord. Les stations ont une limite très évidente et elles ferment les zones sujettes aux avalanches si nécessaire.

En revanche, vous êtes libre d'accéder à l'arrière-pays le reste du temps. Les stations de ski kiwis suivent l'exemple de la France, de la Suisse et du Canada en fournissant d'excellentes informations sur les conditions d'enneigement.

Les stations n'assument aucune responsabilité quant à votre sécurité en dehors des limites. Si vous vous perdez, ce sont les services de recherche et de sauvetage qui viendront à votre secours, et non la patrouille de skis (toutefois, en Nouvelle-Zélande, ce sont les mêmes personnes).

C'est en séjournant dans des stations de ski situés dans des parcs nationaux que vous aurez le plus de liberté. Les stations ne sont pas propriétaires du terrain, ils ne peuvent donc pas vous dire où vous pouvez ou ne pouvez pas aller. Mais, si vous faites une bêtise, ils vous empêcheront d'utiliser leurs remontées mécaniques.

Les règles dans les parcs nationaux de Nouvelle-Zélande sont à l'opposé de celles de la plupart des autres pays. Au lieu de vous empêcher d'y pénétrer pour les protéger, ils sont considérés comme des zones parfaites pour la chasse à la poudre.

Japon

Ski Freeride au Japon
Ski Freeride au Japon

Si vous faites du ski ou du snowboard depuis un certain temps, le Japon doit figurer sur votre liste de choses à faire. Surnommé Japow, il a acquis la réputation d'avoir une immense quantité de neige.

Les chutes de neige au Japon sont constantes, et ses stations ont une approche très différente de l'accès au hors-piste. La culture du Back Country peut être utilisée à l'avantage de tout chasseur de poudreuse.

Les bouddhistes japonais considèrent les arbres comme une demeure sacrée pour les esprits. Par conséquent, le ski et le snowboard à travers les forêts étaient autrefois mal vus.

Les Occidentaux se rendent en masse au Japon pour profiter des pistes désertes dans les arbres. Les Japonais font également fi des bouddhistes et choisissent des lignes à travers les arbres.

Cependant, de nombreuses stations de ski japonaises n'autorisent pas le ski et le snowboard hors-piste. La plupart des Japonais se conforment aux règles qui font partie de leur culture et s'en tiennent aux terrains ouverts.

Mont Fuji
Mont Fuji

Il en résulte que les stations de ski peuvent gérer beaucoup plus facilement les zones sujettes aux avalanches. Contrairement à la plupart des pays, où les avalanches sont contrôlées par des explosions, au Japon, toute pente de plus de 30 degrés avec une couche de neige fraîche est fermée.

Si cela se produisait en Europe ou même en Amérique du Nord, je doute que tous les skieurs et snowboarders soient assez disciplinés pour ne pas se baisser sous la corde. Mais au Japon, très peu de gens prendront le risque.

Mais avec l'augmentation du nombre de skieurs et de snowboarders occidentaux qui se rendent au Japon, les stations de ski japonaises ont dû s'adapter. Certaines stations de ski ouvrent désormais des terrains hors-piste et ont construit des passages pour le back Country.

Mais certaines stations de ski japonaises ne peuvent pas le faire. En effet, beaucoup d'entre elles se trouvent dans l'équivalent japonais des parcs nationaux et d'autres n'ont pas le niveau de ski ou les ressources humaines nécessaires pour le contrôle des avalanches.

Malgré les frustrations et les inconvénients, le Japon est un endroit incroyable pour le ski et le snowboard. Vous pouvez découvrir une poudreuse profonde et sèche tout en profitant de la charmante hospitalité japonaise.

Toutes ces pistes pour le plaisir

Nous faisons tous du ski et du snowboard pour nous amuser, mais une bonne journée peut mal tourner si vous n'êtes pas informé. En comprenant comment les stations de ski classent leurs pistes, vous pouvez skier et faire du snowboard sur des pentes adaptées à vos capacités.

Il arrive que des amis vous amènent sur des pistes qui dépassent votre niveau de compétence. Si la pente vous semble trop intimidante, suivez votre intuition et trouvez un autre chemin pour descendre.

Il est préférable de finir la journée en beauté plutôt que d'être blessé ou pétrifié. Le ski et le snowboard demandent un certain temps pour devenir compétents, alors ne soyez pas pressé et ne vous poussez pas trop loin trop tôt.

Si vous êtes plus avancé et que vous décidez de goûter aux joies de la poudreuse, vous devez vous instruire. En connaissant les techniques et les règles spécifiques, vous pouvez rester en sécurité et éviter les problèmes.

Le ski et le snowboard hors-piste nécessitent une sensibilisation aux avalanches. De nombreuses stations de ski et écoles de ski proposent des cours de sensibilisation aux avalanches, parfois gratuitement. Vous pouvez voir certains des équipements dont vous avez besoin dans notre blog sur les accessoires de ski.

Ces cours vous apprendront à rechercher et à utiliser les équipements de sauvetage en cas d'avalanche.

FAQ

Quel est l'ordre des pistes de ski ?

L'ordre des pistes de ski en France et en Europe est établie comme suit : vert, bleu, rouge et noir.

C'est quoi une piste bleue ?

Les couleurs des pistes de ski font référence à la pente de la piste et au niveau de difficulté. Le vert est une piste facile peu profonde et large pour les débutants. Le bleu est destiné aux skieurs intermédiaires qui peuvent tourner sur des pentes plus raides et plus rapides entre 20% et 40 %. En Europe, le rouge est destiné aux très bons skieurs confiants qui aiment les défis

Qui décide du tracé des pistes de ski ?

C'est le service des pistes qui exploite le domaine en collaboration avec la mairie qui décide du tracé des pistes.

Qu'est-ce qu'une piste verte ?

Les pistes vertes sont généralement des pentes faciles d'accès et suffisamment grandes et larges pour permettre d'effectuer des virages larges et à basses vitesses. Ce sont des pistes idéales pour apprendre à skier, perfectionner sa glisse et évoluer en toute tranquillité.

Envoi
User Review
0 (0 votes)